S'il est vrai que la parole est le meilleur véhicule du conte, de même que c'est en marchant qu'on regarde le mieux un paysage, il est néanmoins utile, par désir ou par commodité, de prendre la voiture le train ou l'avion.

Le conte, pour se faire entendre, doit parfois lui aussi voyager au moyen d'encre et de papier. Voici qu'un carrosse nouveau lui est offert... le blog.
Puisse-t-il vous emporter dans son périple magique.



... Fille de la lune et de l'air,
La rosée est propice à l'herbe
Que les chevreuils...

ALCMAN (VII° siècle av? JC) traduction Marguerite Yourcenar.

lundi 18 février 2013

La Malédiction des Ulates



Un jour que Macha, la déesse plus rapide que les chevaux visitait le royaume des Ulates en Ulster, elle rencontra Crunnchu, un fermier veuf, qu'elle trouva à son goût. Elle s'installa chez lui en lui promettant bonheur et prospérité aussi longtemps qu'il ne révèlerait à personne la véritable nature de sa nouvelle épouse. Crunnchu promit de bon coeur et sut tenir sa langue. Longtemps ils furent heureux.
Un jour le roi d'Ulster donna une grande fête au cours de laquelle on fit courir des chevaux. Ceux du roi gagnaient toujours; rien au monde disait-on, n'était plus rapide que les coursiers du roi. 
C'est alors que Crunnchu qui sans doute avait trop bu fanfaronna: "Mon épouse, dit-il , est plus rapide que les chavaux du roi!"
On s'empara du vantard qui, accusé de lèse-majesté, fut condamné à mort.
"A moins , dit le roi, que tu ne prouves ce que tu affirmes: si ta femme est capable de courir plus vite que mes chevaux, tu auras la vie sauve."
On envoya chercher Macha qui était enceinte; elle refusa de courir avant d'avoir accouché.
Mais le roi impitoyable, dit: "Qu'elle courre ou son mari est mort!"
Macha prit le départ et dépassa tous les chevaux, mais à peine arrivée, elle poussa un efrroyable cri de douleur en mettant au monde deux jumeaux: une fille nommée Fial "la pudique"  et un garçon qui fut appelé Fior "le véridique".
Macha outragée, quitta le monde des hommes en lançant un anathème sur les gens de l'Ulster: chaque fois qu'un ennemi les attaquerait,ils deviendraient plus faibles que femme en couche, et c'est là la "Malédiction des Ulates".


On tague dans l'almanach et la sensitive pousse au jardin

2 commentaires:

manouche a dit…

Bravo , Macha!

Gloria Godard a dit…

Un bel accouchement que j'ajoute à ma collection !